Le steak caché


L'Amérique, qu’on ne se le cache pas, est une nation carnivore. Le Betty Crocker Picture Book en fait d’ailleurs le constat, dressant le portrait d’une nation où la viande est au cœur de toute assiette digne de ce nom. Les copieuses tablées de l’Action de grâce allant jusqu’aux luxuriants repas de la Maison Blanche peignent le portait d’une nouvelle prospérité et d’une nation bien en santé. Betty offre une place de choix au bœuf, au porc, à la volaille et aux autres viandes, offrant aussi à la femme au foyer de précieuses informations concernant l'achat, la préparation, et la préservation de ceux-ci.


Les auteurs derrière Betty ne sont pas les seuls à crier sur tous les toits les mérites nutritifs de la viande puisque leurs propos sont aussi appuyés par Monica Clark de la American Meat Institute de Chicago. En conséquence, ils offrent des recettes pour tous les goûts et tous les budgets. Pot roast, Lamb croquettes, Pork chops supreme, Ham mousse, Chicken fried heart, Beef tongue à la jardinière ... entre autres.

Il y a aussi le steak d'urgence.



Cette recette se retrouve dans le livret Your Share de Betty Crocker (et donc, de General Mills) publié en 1943 afin d'encourager les femmes au foyer à cuisiner avec un montant restreint de viande. En fait, la viande rouge est rare dans les foyers américains lors de la guerre car on préfère l'envoyer au front pour nourrir les soldats. Cette brochure, parmi les divers outils de propagande de l'époque, encourage les femmes à faire leur part puisqu'elles sont les "soldiers of the home front". Afin d'assurer la victoire outre-mer, elles doivent se priver de certains luxes, se procurer des coupes de viande moins dispendieuses et utiliser leur imagination pour créer de nouveaux mets avec les restes de la veille afin d'éviter le gaspillage.

Bien qu'en 1950 on ne planifie plus le menu hebdomadaire selon les rations permises aux unités familiales, le steak d'urgence se retrouve encore dans les pages du livre de Betty Crocker. Mais, pourquoi? Est-ce que ce steak - pardon, cette tranche de pain-à-la-viande aux Wheaties et carotte - dupe quelqu'un à croire que c'est véritablement un T-bone? Est-ce que Betty croit sincèrement que le père de famille ne va pas réaliser qu'il ne savoure pas un steak de la plus haute qualité? On s'attend à ce qu'il soit trop épuisé de sa journée de travail pour réaliser qu'il mange un bol de céréales camouflé par de la viande hachée?

La recette conserve le même titre que lors de sa première publication en 1943, il n'a pas depuis assumé le nom d'un hambourgeois flyé ou d'un pain à la viande cocasse. Non, c'est encore un steak. La seule modification à la recette est la suggestion d'y ajouter une carotte - quelle illusion!





Jusqu'à date, plusieurs de nos textes sur le Betty Crocker Cookbook ont déjà considéré l'attention portée à la présentation des mets. Pour la salade de Jell-O, le sandwich loaf à Emili (yark, en passant!), et le Baked Alaska à Alex, on cherche à impressionner les invités avec une présentation originale d'ingrédients bien ordinaires. Côté viande, on va même jusqu'à proposer cette métamorphose d'épaule d'agneau en canard:



Mais dans le cas du steak d'urgence, on ne cherche à impressionner qui que ce soit. On souhaite plutôt réaliser un souper familial pour une demeure qui n'a pas nécessairement les moyens de se permettre un vrai de vrai steak. Peut-être, aussi, cherche-t-on à faire croire aux enfants qu'ils mangent du steak comme leurs parents, et non pas un repas équilibré? On y ajoute du lait, une carotte, et des Wheaties - le Breakfast of Champions­ (... qui est, bien sur, un produit de General Mills). Là était peut-être la stratégie des auteurs. Quand j'étais jeune, une pomme était toujours plus attrayante si ma mère la coupait en "chips" ou en petits navires. Les adultes cherchent constamment des solutions pour rendre la bouffe nutritive plus intéressante aux yeux de leurs enfants et une des ces stratégies est de la déguiser en autre chose. C'est autant vrai pour le brownie aux patates douces, que pour les bruits d'avions menant la cuillerée de miam-miam dans la bou-bouche. Pour Betty Crocker, afin de citer une autre exemple, le poulet est plus intéressant en forme de pilons:



Le steak d'urgence, ainsi que le faux canard et les simili-pilons de poulet ne se retrouvent pas dans le Betty Crocker's New Picture Book de 1961. Omis de la collection classique de Madame Crocker, le steak d'urgence n'est pourtant pas oublié - on le retrouve sur divers sites Web populaires (avec la tasse de Wheaties dans la liste d'ingrédients, et tout).

Malgré son apparence de T-bone, ainsi que l'ajout de Montreal steak spice, le résultat final n'a réussi à tromper personneLa montagne de champignons n'a pas aidé non plus ...


No comments :

Post a Comment