Jennie Lind ou Jenny Lind ... ou le gâteau économique ?


À l'âge de vingt ans, j'ai travaillé dans une pâtisserie se spécialisant en gâteaux de mariage et d'occasions spéciales.  Voici un de plusieurs gâteaux que j'ai décoré de fondant:



J’adore faire des pâtisseries et, dès que j'ai vu la recette du gâteau de Jennie Lind dans le Livre de la nouvelle mariée, j’ai voulu m'y essayer. La liste d'ingrédients me paraissait particulièrement intéressante puisque dans la pâte, on y inclut des raisins, des raisins secs, et du citron confit. Ma curiosité fut piquée. Qui était Jennie Lind et pourquoi elle méritait un gâteau si extravagant nommé en son honneur?



En fait, il n'y a pas de "Jennie Lind", mais plutôt une "Jenny Lind". Cette dernière était un chanteuse d'opéra suédoise ayant visité les États-Unis de 1850 à 1852. Sa tournée fut tellement populaire, qu'elle déclencha une certaine « Lind Mania ». Le nom « Lind » est ensuite emprunté par ses divers admirateurs non seulement pour identifier des gâteaux, mais également des objets comme cette vaisselle. Toutefois, Madame Lind ne s'est jamais rendue au Québec. Quelle est la pertinence de Jenny Lind pour les femmes de Montréal en 1934? Je ne suis pas entièrement convaincue que les canadiennes-françaises l'accordaient une certaine importance - à elle, ou à son gâteau!

Voici la recette:



2 ½ tasse de sucre
1 tasse de lait
4 œufs1 tasse de raisin
½ tasse de citron confit
épicés au gout
4 tasses de farine
1 tasse de farine
1 tasse de beurre
4 cuillérées a thé de poudre a pâte
1 tasse de raisins de Corinthe

Faire cuire dans trois moules. Après en avoir rempli deux au 2/3, ajoutez au reste de la pâte qui doit être très petit les raisins, citron confit, épicés mélasse et faites cuire dans un 3e moule. Vous mettrez ce gâteau au milieu des deux autres une fois cuit. Garnissez d'une glace au citron ou de gelée.

Comme vous pouvez le constater, plusieurs détails sont absents de ces instructions. La plus importante de celles-ci est la taille des moules. On affirme également que le mélange nécessite une glace ou une gelée de citron, mais on ne trouve pas une recette pour ni un ni l'autre dans le livre.

Donc, j’ai décidé de faire le gâteau économique parce que la recette avait l'air plus facile à préparer.

Voici la recette :

½ tasse de beurre
2 œufs
2 tasses de farine
1 tasse de sucre
2/3 de tasse de lait
4 cuillerées a thé rases de poudre à pâte

Crémez le beurre et le sucre, ajoutez les jaunes d’œufs, puis le lait, puis la farine dans laquelle la poudre a pâte a été tamisée et enfin les blancs l’œufs préalablement battus en neige. Faites cuire en étage.

Garniture : (Filler)
1 tasse de sucre
1/3 de tasse d’eau
½ cuillerées a thé de vinaigre
Essence

Faites chauffer ensemble le sucre, l’eau et le vinaigre, et versez sur un les blancs d’œufs battu que vous aurez réservé.

À première vue, je croyais la recette assez simple, mais en préparant le tout, je me suis aperçue d'un petit problème du côté de la garniture (filler). La recette nous indique que les œufs blancs étaient à la fois pour la pâte et la garniture donc j’ai incorporé une moitié dans la pâte et l'autre moitié dans le mélange de la garniture. La texture des deux mélanges ne me semblait pas juste. Un était trop dense, tandis que l'autre était trop liquide. J’ai donc versé le mélange de la garniture dans celui de la pâte et je l’ai ensuite transféré dans un moule à gâteau de 12" (puisque la grandeur du moule n'était pas indiquée dans la recette). La durée ou la température de la cuisson sont également omises de la recette, j'ai donc réglé mon four à 350 F et j'y ai placé mon gâteau pour 35 minutes.




Le mélange que j'ai préparé n'était probablement pas ce que l’écrivain de la recette prévoyait, mais le résultat de mes modifications fut un véritable succès. En incluant le mélange de la garniture à celui de la pâte, la surface du gâteau s'est caramélisée comme une crème brûlée, mais le centre est demeuré un gâteau léger à texture moelleuse. J'ai adoré cette combinaison, surtout avec la goutte d'essence de citron que j'ai ajouté à la garniture.



Mais, est-ce que quelqu'un croit véritablement qu'un gâteau avec des oeufs, du lait, et beaucoup de beurre peut être considéré comme "économique" à cette époque? Il me semble improbable. Certaines des recettes de ce livre paraissent complètement détachées de la réalité économique. En conséquence, je ne peux pas m'empêcher de me demander quel était l'objectif de cette publication ? Est-ce que les publicités ont permis à la production du livre, ou est-ce que le livre a été produit en raison de diffuser les publicités aux divers foyers de la ville de Montréal?

(par Alex Ketchum)

No comments :

Post a Comment