La cuisine du Maroc: Ya salam!


Salam alaikoum!

Il y a un mois, je partais - un peu sur un coup de tête - avec une amie de longue date pour assister à un mariage. Puisqu'on visitait chez l'habitant, on eu la chance de porter un caftan, de visiter d'innombrables salons de thé, d'aller dans une shisha-bar, de marchander des babouches et tapis berbères et, plus que tout, de manger dans des endroits "juste un peu sale". Je m'éloigne un peu de notre mandat habituel afin de vous proposer un récit en photo de ce voyage, avec un accent particulier sur la nourriture. Vous verrez que les plats et traditions culinaires sont encore au cœur de l'alimentation des Marocains et qu'il est difficile de croire au statut de tiers-monde que détient encore ce pays, par les copieuses assiettes qui nous ont été servies.

Vous m'excuserez de la qualité et du cadrage de certaines photos, il fut un véritable défi de prendre des clichés des plats partagés sans les petites mains impatientes de mes compagnons de voyage!

TANGER


Bienvenue au cœur de Tanger, qui sommeille encore sous la petite brume du matin.
Premier arrêt obligé sur la côte pour dire bonjour à l'Océan Atlantique et aux pêcheurs,
qui tirent la ligne à l'eau depuis la plage. Dis, c'est pas Shédiac qu'on voit de l'autre bord? ;)
Un homard sans les pinces, c'est juste WRONG.
Premier repas, un kefta de boeuf avec sauce tomate parfumée, frites, olives et le meilleur harissa que j'ai mangé de.ma.vie.
Encore un peu jet lag, on va de l'avant avec la célébration de mariage. Des petites bouchées salées et sucrées sont servies aux invités. On voit ici le gâteau de noces et un assemblage de pâtisseries traditionnelles.
Les pâtisseries marocaines sont souvent confectionnées à partir de miel et de pâte d'amandes et sont plutôt servies dans les grandes occasions. Autrement, ce sont les fruits qui font office de dessert après les repas.
De retour de la cérémonie, sur un méga rush de sucre.
Comme quoi on peut sortir les filles du Canada, mais...

Les célébrations terminées, on peut maintenant prendre un peu de temps pour découvrir les souks, ces marchés forains souvent éphémères et extérieurs. Dans la médina (nom que l'on donne à l'ancienne partie de la ville) de Tanger, on y retrouve cependant un souk intérieur.
TOUTES LES OLIVES!!! (Aussi: les Marocains - ces maîtres-empileurs de trucs.)
Toujours dans la médina. C'est Noël x 1000, sans la petite caisse en bois.
Un peu plus loin, on visite le Café Central. Endroit réputé pour avoir été l'une des places préférées de William S. Burroughs. Excellent endroit pour faire du people watching!

When in Tangier...
De retour à la maison, celui que vous attendiez tous. Le fameux couscous! On le mange encore traditionnellement le vendredi. Courges, patates, pois chiches, boeuf... toute sorte de bonnes affaires. Sauf pour l'elben - l'espèce de lait fermenté que l'on sert avec.
Désolée, mon estomac n'est pas encore assez acclimaté! Yeeeuurrrr....
En soirée, on s'arrête dans une petite cantine de bord de rue pour manger la bissara. Cette soupe traditionnelle aux fèves est très populaire en hiver grâce à ses propriétés nourrissantes et réconfortantes. Accompagnée de thé à la menthe, c'est exactement ce qu'il nous faut pour se réchauffer en cette nuit bien frisquet.

Khobz, harcha et rghifa (ou msemmen), un trio de pain marocain servi au petit déjeuner avec des olives, du miel, de la confiture, du fromage frais (beldi) et du fromage "La vache qui rit". Honnêtement, je pourrais manger ça tous les jours de ma vie.
À Tanger, l'océan Atlantique et la mer Méditerranée se rencontrent. Ça fait pour de saprées assiettes du pêcheur!
Et deux Acadiennes avec des Tangerois, ça t'y fait la passe, à l'assiette du pêcheur! Tellement qu'on y est retourné le lendemain pour récidiver. Boom!
La salade composée. Le party mix de la salade! Riz, pâtes, tomate, thon, concombre, maïs, patate, laitue, betterave, oeuf, oignon, piment, carotte, viande froide... Errrr'thing goes! Servi en entrée avec mayonnaise et vinaigre.
La plage de la méditerranée, en plein centre-ville de Tanger. On m'a dit que les gens qu'on y voit rassemblés au loin y seraient à la rencontre d'un bateau de pêche pour s'y procurer la prise du jour.
Et hop! Un petit thé vert à la menthe avant de quitter Tanger. Si j'en ai pas bu 1 000...

CHEFCHAOUEN (CHAOUEN)


Chefchaouen, celle que l'on nomme la cité bleue, est une petite ville berbère du nord du Maroc. Chaouen, comme l'appellent ses habitants, fait partie du patrimoine de l'UNESCO depuis 2010.
Les escargots, servis dans des stands de rue, sont rois du fast-food au Maroc. Accompagnés de leur petit bouillon bien assaisonné, ce fut le parfait snack pour notre arrivée tardive dans la médina.
Le petit dej dans l'air pur des montagnes.
50 shades of blue ;)
Jeudi, journée du souk.
À mon grand bonheur, c'est la saison des agrumes!
Pour ce qui est de la salubrité par contre...!
Pigments qui servent à fabriquer la peinture.
Tagine de poulet au citron et olives. À ma grande surprise, les frites sont très populaires comme choix d'accompagnement pour les repas.
La Flag Spéciale, une bière marocaine, que j'ai bue en extrême modération. Parce que, bof, c'est compliqué.
Le café pour emporter, pas un concept très répandu!
Déjà le temps de partir. On se ramasse un petit sandwich pour la route. Vous vous souvenez de la salade complète? Ben ça. Avec des frites. Dans un pain. Shiiiiii!
De retour à la maison avec des souvenirs plein la tête et la pense bien gonflée. Et un chat piteux sur un tapis berbère. 

Allez, à votre tour maintenant. Inch Alla!

4 comments :

  1. BRB, going to Morocco to kidnap that cat. This brought back great memories of my own trip a few years ago - I looooved the crepe-like bread (which was called msemmen in Marrakech where I was hanging out).

    ReplyDelete
  2. Haha! The cat is actually in my home, in Montreal. And I'm the only crazy cat person he responds to ;) You would have loved Chaouen. SOOOOOoooo many cats. My friend actually had to get a tetanus shot after one of them scratched her real bad.
    As for the Msemmen, I plan on trying to make some when my schedule clears up. They are just the best! I'll let you know if I succeed.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ohhh I recognize KK now!

      There is a bakery on Jean-Talon at 16th or 17th avenue, in a basement, which does all manner of treats from North Africa, including the msemmen - if you want to do some taste-testing...

      Delete
    2. Do I ever! I'll check it out and report back ;)

      Delete